Optimisez votre Azure : 2/4 – La sécurité de vos identités

Comme vous le savez déjà, la gestion identitaire d’Azure passe par Azure Active Directory (Azure AD). La sécurisation d’environnement Azure passe donc avant tout par celui-ci.

Microsoft propose donc un grand nombre d’outils combinables pour renforcer la sécurité des identités d’Azure AD. Certains sont disponibles gratuitement, tandis que d’autres nécessiteront une licence par utilisateur.

J’ai en sélectionné plusieurs dans mon article. L’ordre des outils présentés n’est pas nécessairement un ordre de mise en place.

Gouvernance des identités Azure AD (Azure AD Identity Governance)

Afin de garder la main sur les identités dans la durée, la gouvernance des identités est une excellente solution pour clôturer les accès inutiles ou périmés. Microsoft nous explique comment il faut voir cela :

La gestion du cycle de vie des identités constitue le fondement d’Identity Governance. Une gouvernance efficace à grande échelle implique la modernisation de l’infrastructure de gestion du cycle de vie des identités pour les applications.

Microsoft Doc

Gestion des rôles Azure / Azure AD (Role-Based Access Control – RBAC)

L’attribution permanente de rôles Azure / Azure AD est gratuite et très pratique. Mais en tant que premier gage de sécurité pour les identités, il est primordial de ne distribuer les rôles qu’en fonction des vrais besoins, en partant toujours de l’attribution minimale des droits dans le temps.

Avec Azure RBAC, vous pouvez séparer les tâches au sein de votre équipe et accorder aux utilisateurs uniquement les accès nécessaires pour accomplir leur travail. Lorsque vous planifiez votre stratégie de contrôle d’accès, vous pouvez accorder aux utilisateurs les privilèges minimaux pour effectuer leur travail. Évitez d’attribuer des rôles plus larges à des étendues plus importantes, même s’ils semblent plus pratiques dans un premier temps.

Microsoft Doc

Authentification multifacteur (Azure AD Multi-Factor Authentication – MFA)

L’utilisation d’un mot de passe uniquement ne protège pas complètement des attaques. Si le mot de passe est faible ou s’il a été exposé ailleurs, un attaquant peut l’utiliser pour y accéder. Quand vous exigez une deuxième forme d’authentification, la sécurité est renforcée parce que ce facteur supplémentaire n’est pas un élément qu’un attaquant peut facilement obtenir ou dupliquer.

Microsoft Doc

La MFA propose donc d’aller plus loin que le couple classique identifiant / mot de passe. L’authentification multifacteur d’Azure AD impose de mettre en place les 3 méthodes d’authentification suivantes :

  • Un élément que vous connaissez (ex. mot de passe)
  • Un élément que vous possédez (ex. un appareil de confiance, comme un smartphone)
  • Un élément qui vous définit : (ex. identifiant biométrique, tel qu’une empreinte digitale)
Ecran de configuration utilisateur pour configurer la sécurité MFA

La MFA est gratuite pour certains rôles administrateurs Azure AD, mais nécessitera une licence Azure AD Premium P1/P2 pour les autres.

Accès conditionnel (Azure AD Conditional Access)

L’authentification multifacteur est approche de sécurité combinable avec un accès conditionnel. La mise en place d’une stratégie d’accès conditionnel via l’exploitation de signaux renforce la sécurité :

Les stratégies d’accès conditionnel, dans leur forme la plus simple, sont des instructions Si-Alors : si un utilisateur souhaite accéder à une ressource, il doit effectuer une action. Exemple : Un responsable paie souhaite accéder à l’application de paie et il doit effectuer une authentification multifacteur pour y accéder.

Microsoft Doc
Signal conditionnel conceptuel + Décision = Application

L’accès conditionnel repose donc sur l’étude d’une liste des signaux envoyés lors de la connexion, comme par exemple :

  • Identifiant utilisateur (UPN)
  • Localisation (Adresse IP, pays, coordonnées GPS, …)
  • Appareil (Type d’appareil, état, …)
  • Application cible (Azure, Office 365, Salesforce, Azure Virtual Desktop, …)
  • Risque potentiel (Faible, Moyen ou Haut). Signal propre Azure AD Identity Protection

Une fois les signaux pris en compte, une décision en résulte :

  • Bloquer l’accès
  • Accorder l’accès avec une ou des conditions suivantes : exiger une authentification multifacteur, que l’appareil soit marqué comme conforme, que l’appareil soit joint à Azure AD en mode hybride, …

L’accès conditionnel ne finit pas systématiquement à la connexion, il peut encore continuer au sein même de l’application cible via des restrictions fonctionnelles.

Protection de l’identité (Azure AD Identity Protection)

Pour protéger vos utilisateurs, Azure AD Identity Protection s’appuie sur les connaissances acquises par Microsoft au niveau des organisations avec Azure AD, de l’espace grand public avec les comptes Microsoft et des jeux avec Xbox. Microsoft analyse 6 500 milliards de signaux par jour pour identifier les menaces et protéger les clients.

Microsoft Doc

Comme le montre le schéma ci-dessous, Azure AD Identity Protection est lui aussi un composant utilisable dans un stratégie d’accès conditionnel :

Chaque jour, nos systèmes d’apprentissage automatique et heuristiques fournissent des scores de risque pour 18 milliards de tentatives de connexion correspondant à plus de 800 millions de comptes distincts, dont 300 millions relèvent de manière perceptible d’adversaires (entités telles que des auteurs malveillants et des pirates informatiques).

Alex Weinert

Mais ce n’est pas tout, son analyse est aussi exportable et intégrable dans un outil SIEM (Security Information and Event Management) pour un examen et une exploitation plus poussés.

Attention, Azure AD Identity Protection nécessite une licence Azure AD Premium P2 par utilisateur.

Revues d’accès (Azure AD Access Reviews)

Une revue d’accès est un examen, généralement périodique, des besoins d’accès à une ressource. Ce dernier est réalisé en auto-contrôle ou par supervision.

Azure AD permet aux organisations de gérer efficacement les appartenances à des groupes, l’accès aux applications d’entreprise et l’attribution de rôles. L’accès des utilisateurs peut donc être revu régulièrement pour s’assurer que seules les bonnes personnes ont encore un accès :

Pourquoi les révisions d’accès périodiques sont-elles si importantes ?

Azure AD vous permet de collaborer avec des utilisateurs à l’intérieur de votre organisation ainsi qu’avec des utilisateurs externes. Les utilisateurs peuvent se joindre à des groupes, inviter des personnes, se connecter à des applications cloud et travailler à distance à partir de leurs appareils personnels ou professionnels. L’intérêt d’utiliser le libre-service a conduit à la nécessité d’avoir de meilleures fonctionnalités de gestion des accès.

Microsoft Doc
Attention, Azure AD Access Reviews nécessite lui aussi une licence Azure AD Premium P2 par utilisateur.

Gestion des identités privilégiées (Azure AD Privileged Identity Management – PIM)

Nous avons parlé de la gestion des rôles Azure et Azure AD via RBAC. PIM est un second outil intégré à RBAC en instaurant un processus d’attribution des rôles via le couple demande / approbation.

Cette approche facile la gestion, le contrôle et la supervision des accès de vos utilisateurs dans votre tenant et en fonction du contexte (besoin, durée, justification).

Attention, Azure AD Privileged Identity Management nécessite lui aussi une licence Azure AD Premium P2 par utilisateur.

Azure AD et la sécurité

Afin de vous faire une synthèse des différentes mesures abordés et d’autres, j’ai retrouvé cette vidéo qui devrait vous éclaircir un peu :

Rappel des chapitres de l’article

Etape II : La sécurité de vos identités
Etape III : La sécurité de vos périphériques
Etape IV : La sécurité de votre Azure
Etape V : La sécurité de vos réseaux
Etape VI : La sécurité de vos applications
Etape VII : La sécurité de vos données
Etape VIII : Certifications de Sécurité Microsoft

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *